La Presqu'île de la Caravelle

Située sur la côte Atlantique martiniquaise, la presqu’île de la Caravelle tient sa particularité des douze kilomètres d’avancée dans l’océan qui la constituent et à la spectaculaire et omniprésente fusion des panoramas entre terre et mer.

La Caravelle est à elle seule un petit concentré des paysages de la Martinique : bananeraies, prairies parsemées d’arbustes sculptés par les alizées, forêt sèche autour du phare ou forêt tropicale au fond des vallons, mangroves où crabes et poissons pullulent, falaises battues par les vagues, plages abritées au fond des criques : rien ne manque !

La réserve naturelle qui s’étend sur plus de 400 hectares à l’extrémité de la presqu’ile protège plus de cent-cinquante espèces végétales, caractéristiques des Petites Antilles et accueille des dizaines d’espèces d’oiseaux. 

 Deux sentiers balisés permettent différentes randonnées d’une heure à une demi-journée à travers cette nature sauvage.

Le village de Tartane où les pêcheurs vendent chaque matin leurs poissons à la criée sur la plage est le seul bourg de la presqu’île.

Quelques kilomètres plus loin, les ruines du château Dubuc témoignent, face aux rivages accidentés de la baie du Trésor, du passé mouvementé de la presqu’île de la Caravelle. À la fois plantation de cannes à sucre, plaque-tournante de la contrebande et scène de nombreuses légendes de corsaires.